Accueil

Le site Internet du Terrain communautaire du GLSF est présentement en construction! 

Situé au 736 chemin du Barrage à St-Joseph de Coleraine.

Chacune des rubriques du site verra son contenu enrichi lors des prochaines semaines.

N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires ou à nous transmettre par le biais de l'adresse de courriel associée à ce site (projetdecentre@gmail.com) toute information que vous jugeriez utile ou appropriée d'y ajouter.

Marcel Gaumond
Président de la Corporation du terrain communautaire du Grand lac Saint-François


___________________________________________________________________

L’heure était à la fête, lors de la clôture, dimanche le 21 août, du « Sentier des arts », au moment où furent décernés les prix aux oeuvres du sentier ayant récolté le plus de votes et où furent attribués également au hasard des prix de présence ainsi qu’un prix à l’une des 120 personnes qui ont voté!


Paul Vachon, préfet de la MRC des Appalaches, Gilles Gosselin, maire de Coleraine, Geneviève Ousset, l'une des trois initiatrices du Sentier et Francine Fortin, gagnante avec Alain Gosselin du deuxième prix

Sarah Grégoire-Faucher, personne-ressource au T. C., Paul Vachon, Gilles Gosselin, Chantal Ferland, l'une des autres initiatrices du projet et Geneviève Ousset 

Sarah Grégoire-Faucher, Paul Vachon, Nicole Marois,
secrétaire-trésorière de l'ARC et Gilles Gosselin

Philippe Booth
, trésorier de la Corporation du terrain communautaire du GLSF

____________________________________________________________________________________________
___________________________________________________________________________



(suivez-nous sur Facebook!)

ART ÉPHÉMÈRE SUR LE TERRAIN COMMUNAUTAIRE DU GRAND LAC SAINT-FRANÇOIS

Un projet financé par le Fonds culturel de la MRC des Appalaches et soumis aux artistes et artisans de la région

Une rencontre a eu lieu, le 11 juin dernier, concernant le projet d’Art éphémère initié par trois riveraines du Grand lac Saint-François. Cette rencontre, bien qu’elle n’ait réuni qu’un petit groupe, a porté fruits de belle façon. Les personnes qui ont pu parcourir le terrain et les sentiers ont été épatées par la beauté du lieu et toutes les possibilités qui s’ouvraient à elles. 

C’était stimulant de voir toutes les idées qui fusaient, les photos qui étaient prises pour aider à échafauder le projet, et le plaisir que chacun-chacune a eu à rire et à parcourir bien des avenues possibles de création.

Nous nous adressons aux artistes et artisans de la région en vue de constituer un bon groupe de complices. L’idée n’est pas de charger ceux-ci de tâches irréalisables ou trop « prenantes » mais de jouer, de retomber en enfance, d’innover librement et de faire des choses que l’on ne peut pas faire chez soi.


SURPRENEZ-NOUS! SURPRENEZ-VOUS VOUS-MÊME!! VOUS N’AUREZ PAS SOUVENT L’OCCASION D’AVOIR UN TEL TERRAIN DE JEUX!


Vous pouvez vous présenter seul(e) pour visiter ce lieu situé au 736, Chemin du Barrage (Saint-Joseph-de-Coleraine), sur les rives du Grand lac Saint-François et à l’angle du Chemin des Cerfs (Adtsock). Ou si vous préférez, vous pouvez prendre rendez-vous soit avec l’une des trois personnes responsables du dossier, soit avec Sarah Grégoire-Faucher, la « personne-ressource » engagée cet été par la Corporation du terrain communautaire, grâce à la subvention d’Emploi d’été Canada.

Chantal Ferland, Nicole Leclerc et Geneviève Ousset

Info : 418-331-5278 ou projetdecentre@gmail.com

_________________________________________________________________________________________


MARDI - 2 AOÛT 2016, à 19h, au pavillon du Terrain communautaire

LA PROJECTION DU FILM "DES ABEILLES ET DES HOMMES"


avec Phil Booth, ingénieur et apiculteur comme commentateur

___________________________________________________________________________

ACTIVITÉS AU TERRAIN COMMUNAUTAIRE DEPUIS LE DÉBUT DE L'ÉTÉ......

LA PROJECTION DU FILM "TERRA" - 5 JUILLET 2016

Ce chef d'oeuvre de film dirigé par Yann Arthus-Bertrand, photographe mondialement connu pour ses photographies prises du ciel, fut commenté par le médecin-poète Jean Désy avec qui les gens présents à la projection eurent le plaisir d'échanger par la suite


Jean Désy, photographié lors du spectacle WENDAKE-BEC présenté au Pavillon-des-Jardins, le 4 juillet 2015

____________________________________________________________________________________________________________________


LES JOURNÉES AMÉRINDIENNES – 23 ET 24 JUILLET 2016

« Je suis touché par la magnifique dignité des Peaux-Rouges qui portaient le sacré tant sur leur visage que dans chacun de leurs gestes. Simplement reliés à la vie, ils passaient discrètement sur la terre; ils ne laissaient pas derrière eux de grands monuments, mais un sentiment d’éternité» 

Pierre Rabhi

L’une des objectifs que s’est donné la Corporation du terrain communautaire est de mettre en valeur les divers volets des cultures amérindiennes. C’est dans cette perspective que furent organisées, les 23 et 24 juillet dernier, les « Journées amérindiennes ».

 Le tout a commencé le samedi soir, 23 juillet, avec la projection du film «Avant les rues» de la réalisatrice Chloé Leriche. Le film a ensuite été commenté par Andrée-Lévesque Sioui une chanteuse huronne-wendat, accompagnée ce soir-là de son ami Noël Habel de la nation Sious-Dakota. Leurs commentaires ont fait place à des échanges fort stimulants. 

Andrée Lévesque-Sioui et Noël Habel

«Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants.»  

Antoine de Saint-Exupéry

Le dimanche matin, eurent lieu, de 10h à 12h, des jeux et dessins avec les enfants. Le tout était à nouveau animé par Andrée-Lévesque Sioui qui a un grand talent et une aisance incroyable avec les enfants : ce qui a créé une belle expérience pour les "petits et grands" présents!


Les enfants présents ont appris le jeu de la « danse des canards »


Ensuite, ils ont appris à dessiner des aînés suivant la méthode d’un artiste amérindien


Voici quelques-uns des résultats : magnifiques, n’est-ce pas?


Puis, ils ont joué au « jeu du bol », une tradition huronne-wendat qui prend place lors d’évènements dans les maisons longues. Un jeu fort simple, mais très amusant. Le plaisir était au rendez-vous!


La journée s’est terminée avec "les plus grands", lors d’une déambulation sonore effectuée sur les sentiers du terrain communautaire

Pendant cette promenade nous furent amenés, à chaque arrêt, à être pleinement attentifs à la nature environnante avec chacun de nos sens : l’ouïe, la vue, le toucher, le goût, et l’odorat. Ces arrêts étaient accompagnés de chants de la part d'Andrée et de l'écoute d'extraits poétiques enregistrés par Jean Désy. Aussi, Andrée nous invita à parler de nos découvertes et à faire part de nos impressions.


« Il n’y a pas l’homme d’un côté, la nature de l’autre. L’homme est nature. » 

Pierre Rabhi


À chaque instant de la promenade sourire et joie étaient au rendez-vous

Ces « journées amérindiennes » ont pu nous rapprocher en esprit des premiers habitants (les Abénakis) du territoire riverain du lac et aussi nous sensibiliser à l’importance de la nature et du lien qui nous lie à elle.


«Pourquoi doit-on défendre une forêt? Parce qu’elle est précieuse et participe à l’équilibre de la biodiversité dont nous dépendons, mais aussi parce qu’elle est belle et que l’on ne peut se priver de la beauté de la vie.»

Pierre Rabhi


Sarah Grégoire-Faucher

Personne-ressource au T. C. - été 2016

___________________________________________________________________________________________





______________________________________________________________

Voici la page d'accueil
Sous-pages (1) : Site de l'ARC